Publié le : 22 juillet 20193 mins de lecture

Une assurance est obligatoire pour circuler sur la voie publique. Et chaque année, la compagnie d’assurance offre ce qu’on appelle bonus-malus aux conducteurs. Mais qu’est-ce que c’est au juste ? Est-ce que cela aura un impact sur la prime annuelle ?

Qu’est-ce qu’on appelle bonus-malus ?

Le bonus-malus ou coefficient de réduction-majoration (CRM) est un système mis en place pour sanctionner ou récompenser les conducteurs de véhicules. Les deux roues sont également concernées. Il permet de réduire ou d’augmenter le montant de la prime à verser. Le principe est le même qu’avec un bonus-malus auto. L’objectif ? Responsabiliser les motards afin de minimiser les accidents.

Le bonus-malus prend en compte le nombre d’accidents déclarés pendant 12 mois. Par exemple, si le contrat d’assurance moto prend fin le 28 févier, alors, l’assureur retiendra la période de décembre à décembre. Durant cette année, si vous n’avez provoqué aucun accident responsable, alors, votre prime sera réduite. Dans le cas contraire, vous recevrez un malus, dont le pourcentage varie selon le nombre d’accidents déclarés.

Quel est le coefficient du bonus-malus ?

Au moment de la souscription, le coefficient est égal à 1. Chaque année, si vous n’avez occasionné aucun accident, vous recevrez une réduction de 5% du montant de départ. La seconde année, vous ne payez donc que le montant de la prime multipliée par 0,95. Le bonus maximal est atteint en 13 années consécutives sans sinistre responsable, d’une valeur de 50%.

Exemple : La prime de départ est de 500 euros. Avec un bonus de 5%, elle passera à 475 euros pour N+1. En bref, le calcul du bonus malus est très simple.

Par contre, en cas d’accident responsable, la majoration sera appliquée, d’un coefficient de 25%. Dans ce cas, vous devez multiplier votre cotisation par 1,25. En revanche, le coefficient sera de 12,5% si c’est un accident partiellement responsable.

Attention ! À chaque sinistre, vous obtiendrez une majoration de 25%. Ce qui vous coûtera cher au final.

Bon à savoir !

Le malus maximum est de 3,5. Si vous atteignez ce seuil, il n’y aura donc aucune majoration supplémentaire. Toutefois, si vous êtes dans une situation aggravante, la compagnie est en mesure de vous appliquer un malus supplémentaire. Et si pendant 2 ans vous n’avez déclaré aucun accident, alors, vous revenez au coefficient 0.

Si vous prévoyez de changer de moto ou de compagnie d’assurance, il faudrait noter que le coefficient bonus-malus sera transféré à votre nouveau contrat.

Pour trouver la meilleure affaire, il est vivement conseillé de demander plusieurs devis avant de vous engager. D’ailleurs, il ne faut pas hésiter à utiliser un comparateur pour mettre en concurrence les professionnels. En quelques clics, vous obtiendrez plusieurs offres correspondant à vos besoins.