Accident auto causé par des intempéries : est-on responsable ?

Votre véhicule est endommagé à cause des mauvais temps ? Les pluies, les inondations, les orages, la tempête… peuvent causer d’énormes dégâts. Vous pourrez être amené à vous poser la question: suis-je responsable ? En effet, certains contrats d’assurance auto couvrent automatiquement les dommages causés par les intempéries. Tout dépend, bien évidemment de la nature du contrat d’assurance. Cependant, plusieurs éléments entrent entre en jeux pour déterminer l’engagement de la responsabilité. Explications.

Qu’entend-on par intempérie ?

Pour les compagnies d’assurance auto, l’intempérie désigne toute catastrophe déclenchée par une météo déchaînée. Ça peut être donc une forte pluie ou une tempête violente entraînant des chutes d’objets lourdes. Des grêles d’un certain poids ou une chute de neige conséquente. Des vagues violentes peuvent être aussi considérés comme une intempérie est passible d’une garantie intempérie. Toutes les catastrophes naturelles seront suivies d’une déclaration au Journal officiel. Aussi vous disposez d’un délai de 5 jours pour faire votre déclaration du sinistre. Faites appel à un expert pour déterminer un devis assurance auto du dégât. Vous pouvez établir un devis gratuit avec les garanties MAAF.

La principale base de la garantie intempérie

En général, la garantie intempérie prend en charge tous les dégâts causés par une catastrophe naturelle suivant une déclaration officielle de l’état. Sans quoi le contrat d’assurance s’applique de la même façon que pour tout autre sinistre. Cependant, la prise en charge dépend de l’engagement de la responsabilité du propriétaire. Si le conducteur est responsable, les dommages corporels du conducteur ne sont pas indemnisés. Pareil pour les dommages matériels. Le conducteur est responsable s’il était au volant durant la tempête ou si la voiture est garée dehors pour ceux qui disposent d’un parking ou d’un garage. En revanche, si le propriétaire n’est pas responsable, l’assurance couvre la responsabilité civile obligatoire du conducteur. Mais pour que dommage soit accordé, il faille que la tempête concerne un périmètre important d’au moins 5 km autour de l’incident.

Les démarches à suivre en cas d’intempérie

Voici les démarches à suivre pour l’obtention d’indemnité. Il faut faire une déclaration dans les 5 jours qui suivent le sinistre (jour ouvrable). Attention à ne pas dépasser ces délais, car cela peut emmener un refus d’indemnisation. Envoyer des photos du véhicule avant et après l’accident et justifier votre déclaration par un certificat d’intempérie par exemple. Pensez également à rassembler toutes les factures concernant la voiture pour accélérer la démarche. Par ailleurs, n’effectue aucune réparation sans l’autorisation de votre assureur. C’est le principe de l’assistance panné 0 km.

Comment bien choisir son assurance automobile ?
Un véhicule classé épave est-il soumis à l’obligation d’assurance auto ?