3 choses à savoir avant de souscrire une assurance auto classique

La souscription à une assurance auto est obligatoire pour tous les véhicules à moteur et remorques, pour circuler librement sur les routes françaises et européennes. Devant la diversité des offres sur le marché, le choix de l’assurance à souscrire s’avère difficile. Voici ce qu’il faut savoir pour prendre la bonne décision.

Quelles sont les garanties d’assurance obligatoire ?

La plupart des conducteurs souscrivent à une assurance auto classique, en basant leur choix sur les formules proposées par les professionnels. Cela peut cependant présenter quelques inconvénients, notamment lorsque l’assureur vous propose des garanties ne correspondant pas à vos besoins. Il est donc indispensable de connaitre les différentes garanties existantes. En premier lieu, l’assurance dite au tiers couvre la responsabilité civile des préjudices physiques et matériels causés à autrui suite à un accident par exemple. Ensuite, l’assurance tous risques ou multirisque couvre l’indemnisation des préjudices subis par le conducteur, fautif ou non, et son véhicule, mais aussi les dommages causés à autrui. Cette dernière vous permet également d’être assuré en cas de catastrophe naturelle ou d’attentat terroriste.

Les autres souscriptions à envisager pour plus de sécurité

Nombreux sont ceux qui se posent la question : que savoir avant de souscrire une assurance auto classique ? Outre les garanties obligatoires, il existe également des garanties facultatives ou complémentaires pour optimiser votre sécurité et celle de votre bien. Vous pourrez trouver auprès des assureurs un large panel de formules. Pour vous protéger votre véhicule contre un sinistre, les garanties dommages au véhicule sont à souscrire, avec une garantie d’assurance affinitaire. Pour bénéficier d’une protection, le conducteur devra souscrire à une assurance personnelle du conducteur.

L’essentiel à savoir sur les franchises, les primes, les vérifications à effectuer

Certains éléments concernant le véhicule et le conducteur peuvent influencer l’importance des primes : catégorie de la voiture, prix, puissance, usage du véhicule, zone de circulation, âge du conducteur… L’assureur peut prévoir des franchises, une somme d’argent dont l’assuré doit s’acquitter en cas d’indemnisation. Elle réduit le montant de l’indemnisation en cas de sinistre, mais permet de rabaisser le coût des cotisations.

Pour finir, afin d’éviter les erreurs et les mauvaises surprises, il est indispensable de bien vérifier son contrat d’assurance avant de signer. Vérifiez notamment les limites des garanties et les clauses d’exécution, le montant des franchises souscrites, et la législation appliquée au contrat (droit français, droit belge ou autre), ainsi que les instances juridiques à saisir en cas de litige.

Assurance tout risques ou au tiers ? 3 conseils pour bien choisir
3 avantages d’une assurance éco-conduite